AGA ou Visa fiscal : le bon choix pour les kinés

En tant que kinésithérapeute exerçant en libéral, vous déclarez vos revenus via une 2035. Lors de cette déclaration, l’administration fiscale majore vos revenus de 25%. L’adhésion à une AGA (Association de Gestion Agréée) ou un visa fiscal dispense les kinés de cette majoration de 25%. Indispensable pour votre optimisation fiscale !

 

Pourquoi se tourner vers une AGA ou le Visa fiscal ?

Il y a donc 2 manières d’annuler la majoration prévue lors de la déclaration de revenus :

Les kinésithérapeutes relevant du régime des BNC peuvent adhérer à une Association de Gestion Agrée pour bénéficier de la non-majoration de 25%.

Les praticiens peuvent également profiter du visa fiscal proposé par un cabinet d’expertise comptable, en plus de l’ensemble des services qui vous aident à gérer votre comptabilité, respecter vos obligations fiscales, simplifier vos démarches, bénéficier d’avantages fiscaux… Des comptables spécialisés dans les professions de santé vous aideront à exercer votre activité de kiné l’esprit tranquille.

L’adhésion à une AGA ou au Visa fiscal

Afin que votre bénéfice ne subisse pas de majoration, il est nécessaire d’adhérer à une AGA ou au Visa fiscal proposé par un cabinet comptable :

Durant les 5 premiers mois de votre activité de kiné si vous vous installez en libéral.

Avant le 31 mai de l’année en cours, pour une 1ère adhésion.

Avant le 31 décembre de l’année N-1, si vous avez déjà été membre d’une AGA ou si vous souhaitez passer d’une AGA au Visa Fiscal.

Le kinésithérapeute doit simplement signer un formulaire ou une lettre de mission et effectuer un règlement à l’association ou au cabinet comptable.

Les tarifs d’un cabinet comme Compta Santé sont spécialement étudiées pour les professionnels de santé, surtout pour ceux qui s’installent. Autre atout, toutes les démarches de transfert sont prises en charge, si par exemple vous passez d’une AGA au Visa Fiscal. Il n’y a ainsi aucun risque de régler 2 cotisations.

Un contrôle facilité

L’EPS (Examen Périodique de Sincérité) survient pour contrôler les pièces justificatives des professionnels libéraux et la validité de leurs déclarations fiscales. Pour les kinés disposant du Visa fiscal, l’examen est simplifié puisque tous les éléments sont déjà visés et connus par le cabinet proposant le visa. Pas d’allers-retours, pas de recherche à faire entre le comptable et le kinésithérapeute : tout se passe bien !

Kiné libéral, retenez que :

  • Sans AGA, sans Visa fiscal, vos revenus sont majorés de 25% sur votre déclaration
  • Vous devez adhérer dans les 5 premiers mois de votre activité pour bénéficier d’une non-majoration
  • Un cabinet comptable, qui plus est spécialiste des professions de santé, est un atout pour mieux gérer votre comptabilité